UMR 5291

Suivre l'actualité par flux RSS

Laboratoire GREMMO

Groupe de recherches et d'études sur la Méditerranée et le Moyen-Orient

Un laboratoire de la MSH MOM 

Image oiseau MOM

Mondialisation et religieux

Mondialisation et religieux

Effets de la mondialisation sur l'évolution des représentations, des pratiques et des formes de régulation religieuses dans le grand Lyon 

Le programme associe trois équipes de l'Université Lumière Lyon 2, le GREMMO, le CREA et RESEA. Outre Chérif Ferjani qui assure la coordination du programme, y participent trois autres membres titulairesdu GREMMO (Sylvia Chiffoleau, Yves Gonzalez et Mohsen Ismaïl), un chercheur associé (Bakary Sambe) et un doctorant (Haoues Seniguer).

Ce programme s'insère dans les activités de l'Institut supérieur d'étude des religions et de la laïcité.

Institut supérieur d'étude des religions et de la laïcité : L'une des priorités de Campus Lyon, ce projet a l'ambition de mettre en synergie le travail des équipes et des chercheurs dont les objets relèvent des sciences du religieux et de la laïcité dans les différents établissements de l'enseignement supérieur du PRES de Lyon-Saint-Etienne.

Le GREMMO, qui a été à l'origine de plusieurs initiatives allant dans le sens d'une telle réalisation, fait partie des équipes qui portent le projet ; plusieurs de ses membres y sont impliqués et Chérif Ferjani le représente au sein du comité de pilotage de l'Institut et dans les équipes chargées d'élaborer un master pluridisciplinaire 'Sciences du religieux et de la laïcité'.
L'institut doit démarrer ses activités en septembre 2009 avec des conférences publiques, des programmes de recherche, des modules de formation capitalisables pour l'obtention de diplômes universitaires (DU) et/ou d'un master (recherche ou professionnel) en Sciences du religieux et de la laïcité, un séminaire de recherche, etc. L'Institut a l'ambition d'être un interlocuteur privilégié des collectivités publiques et territoriales au niveau de l'ensemble de la région Rhône-Alpes, et au-delà, comme centre ressources pour les demandes de formation et d'expertise pour les questions relevant de son domaine.

Objectifs

Accepté en juillet 2008, suite à un appel d'offre interne de l'Université Lyon 2, ce programme vise à réunir les données concernant le paysage religieux lyonnais, réaliser des enquêtes pour étudier l'impact des différents vecteurs de la mondialisation (mouvements migratoires, chaînes satellitaires, internet, pèlerinage, etc.) sur l'évolution des principales composantes de ce paysage. Dans ce programme pluridisciplinaire, le GREMMO s'occupe principalement des évolutions concernant l'islam.

Perspectives

Le programme comporte des séminaires, des journées d'étude, une rencontre scientifique internationale et la publication des résultats de l'étude.



3, 4 et 5 décembre 2009

Séminaire Euro-Méditerranéen

"Théologie, pensée juridique et politique moderne dans l'espace méditerranéen"

Salle des colloques de l'Université Lumière Lyon 2, 16-18 quai Claude Bernard - 69007 Lyon

Coordinateur : Chérif Ferjani

télécharger programme et affiche (.pdf)

Les origines religieuses oubliées de la pensée juridique et politique moderne dans l’espace méditerranéen

Objectifs scientifiques :

Le projet vise à étudier les origines théologiques des idées politiques et juridiques d’aujourd’hui. Mais, contrairement à ce qui est généralement pris en considération, notre regard portera sur l’intervention explicite des institutions religieuses dans la vie politique. Notre hypothèse est que beaucoup d’idées et d’attitudes sont implicitement à l’œuvre dans les convictions et dans les comportements politiques, sans que les acteurs aient une conscience claire de leur origine théorique dans des élaborations religieuses, érigeant des principes pour la vie collective, ni de la réception de ces principes dans les systèmes juridiques et politiques des Etats modernes.

Des comportements qu’on pourrait dire anthropologiques ont ainsi vu le jour et forment des paysages culturels différenciés, mais qui impliquent les individus indépendamment de leur appartenance - ou de leur non appartenance - religieuse explicite.

Origine sacrée du pouvoir ou origine complètement humaine ? Le grand débat à l’intérieur du christianisme à été une des causes fondamentales de la fracture du XVIème siècle entre Eglise catholique et protestants. Mais les élaborations successives – ou l’élaboration progressive - de ces modèles a eu des développements très différents, avec un éventail allant de l’absolutisme au constitutionalisme le plus démocratique. Un autre parcours concerne le conflit entre les théories d’une justice visant l’établissement d’une loi parfaite que les juges sont appelés à appliquer sans interprétation, avec l’idée d’une justice égale pour tous, et les théories du droit canonique, islamique et talmudique fondées sur l’idée d’une justice contextualisée et personnalisée, une justice différente pour chacun. Ces processus ont laissé des traces profondes que l’on peut retrouver dans les comportements quotidiens, les attitudes politiques, et les conceptions que les acteurs ont de l’idée de justice. On peut à ce sujet faire référence aux travaux de Paolo Grossi (cfr. L’ordine giuridico medievale, 1995), de Quentin Skinner (the Foundations of Modern Political Though. The Age of reformation, 1978), de Bartolomé Clavero ( Antidora, 1999, de Antonio Haspanha (As vésperas do Leviathan, 1994), de Paolo Prodi ( Christianisme et monde moderne,2006), Y. Ben Achour ( Politique, religion et droit dans le monde arabe , Tunis, Cérès- Productions-Cerp, 1992) ou à The Jewish Political Tradition(2000) de M.Walzer, M. Lorberbaum et N.J.Zohar ; mais et aussi, plus généralement, à la recherche anthropologique concernant ces questions. Notre projet vise à reprendre le fil de ce débat pour mettre en lumière des aspects centraux que ces auteurs ont seulement commencé à identifier et à éclaircir, en les inscrivant dans une approche comparative se limitant à l’espace de la Méditerranée.

Notre projet concerne donc tous les Etats méditerranéens, à l’époque moderne et contemporaine en ciblant les fractures, mais aussi les convergences, que l’étude des institutions, des codes, des systèmes juridiques ne permettent pas de saisir. Il y a donc des caractères spécifiques des Etats de tradition catholique, islamique, orthodoxe, protestante, hébraïque, qui – malgré les différents niveaux de sécularisation – procèdent d’idéologies dont l’origine théologique ancienne est désormais partiellement cachée. Ces idéologies déterminent les attitudes des citoyens envers les institutions, et produisent des comportements politiques, économiques, sociaux et un sens de justice qui peuvent expliquer beaucoup des caractéristiques des attitudes sociales au niveau collectif et au niveau individuel.

Notre propos est donc d’étudier ces anthropologies politiques comparativement, en organisant une confrontation entre spécialistes de l’aire méditerranéenne, pour montrer les racines profondes des comportements politiques d’aujourd’hui mais, en même temps, les possibles convergences qui, aux delà des formes institutionnalisées de la politique et de la religion, se retrouvent dans des traditions différentes.

 Logo unvi_lumiere_lyon Logo CNRS